Débats 2021

Tous les deux jours, généralement aux alentours de 17h, un espace d’échanges et de réflexions autour d’un sujet en lien avec l’une des thématiques de l’année, est organisé par les membres du collectif.

Différentes formes peuvent être expérimentées suivant les questions abordées : du grand débat avec des intervenant.e.s spécialisés au groupe de parole réduit en passant par des discussions en cercle avec le public sans intervenant.e.s.

Débat Humain Augmenté 2020

Crédit photo : Cécile Pomier

 Musique et politique : les sœurs ennemies

Lors de cette crise sanitaire, la musique a été déclarée “non-essentielle”. Pourtant, elle est un outil d’émancipation personnelle et collective. L’histoire sociale et culturelle de notre société est traversée par des mouvements musicaux, jazz, rock, blues, rap, techno, chansons militantes qui contestent l’ordre établi. Leurs acteur·rice·s et représentant·e·s ont connu différentes formes de conflits avec les autorités politiques, des situations d’exclusion puis des processus d’institutionnalisation et de marchandisation.

En quoi ces mouvements musicaux dérangent-ils les pouvoirs politiques ? Comment et pourquoi les institutions réglementent-elles les pratiques musicales ? Face aux relations complexes qu’entretiennent musique et pouvoirs politiques, comment celleux qui font vivre la musique s’accommodent-iels et combattent-iels ces obstacles ? Et à quel prix ?

Avec :
Pierre Gau, directeur de la scène de musiques actuelles Art’cade

Marianne Rostan, avocate au barreau de Paris spécialisée dans la défense des free-party.

Dimanche 11 juillet – 17h30
Petite Salle

Aller plus vite, plus loin : un vrai projet d’avenir ?

La transition, on en parle. Mais comment la réussir ? Et surtout, comment y participer ? La mobilité pourrait être le domaine dont nous pouvons nous saisir ici et maintenant. Comment nous déplaçons-nous ? Pourquoi est-ce ainsi ? De quelle manière nos moyens de transport ont-ils sculpté nos espaces et nos modes de vie ? Face à la puissance de l’industrie automobile, il est temps de faire front collectivement pour reprendre possession de nos espaces de circulation. Nuisances sonores, pollution, manques de ressources, de places… Le tout-voiture est en totale contradiction avec les crises auxquelles nous sommes actuellement confronté·e·s. Pour aujourd’hui et pour demain, il est nécessaire de revenir à une échelle et à un rythme plus humain.

Pour construire ensemble des moyens d’agir, nous vous invitons à échanger avec le franco-néerlandais Stein van Oosteren, porte-parole du Collectif Vélo Île-de-France et des membres de la Maison des mobilités de Foix.

Avec :
Stein van Oosteren, porte-parole du Collectif Vélo Île-de-France

Certain·e·s membres de la Maison des mobilités de Foix

Mardi 13 juillet – 17h30
Petite Salle

Le réveil sourd… 40 ans après.

Le Réveil sourd, impulsé par Mai 68, avait mis fin à un siècle de signocide… En 2021, quelle est la situation en France de la langue des signes (accessibilité, enseignement, reconnaissance…) ? Quels combats reste-t-il à mener ? Que veut-on en 2021 ? Quelle serait la société idéale ? Quelles actions peut-on mener ? Ophélie Haddad, secrétaire générale de la Fédération des Sourds de France, profitera de la thématique “Liberticide” de cette année pour faire un point sur le sujet.

Avec :
Ophélie Haddad, secrétaire générale de la Fédération des Sourds de France

Jeudi 15 juillet – 14h30-16h30
Sous la marquise

La démocratie à l’épreuve du covid-19

Dans un présent fragilisé par la pandémie Covid-19, il était inévitable d’aborder la notion de liberticide à travers celle-ci. Ce sont bel et bien nos démocraties – aujourd’hui bouleversées – qui sont victimes des stratégies adoptées par les gouvernements, favorisant la diffusion d’outils de contrôle. Olivier Tesquet, journaliste à Télérama, s’intéresse depuis dix ans à la façon dont le numérique – et plus particulièrement la surveillance – recompose notre environnement. Il publie cette année État d’urgence technologique, dans lequel il écrit : “La crise sanitaire a mis au jour la présence de ces dispositifs de surveillance toujours plus nombreux, dont elle a dans le même temps assis la légitimité et accéléré la banalisation. On me demande souvent s’il faut craindre la généralisation d’une surveillance dite de masse ; et s’il s’agissait plutôt d’une massification de la surveillance ?”. Olivier sera notre invité, accompagné d’un juriste (en cours d’infication) pour réfléchir aux enjeux de ces nouveaux codes qui entravent quotidiennement nos libertés.

Avec :
Olivier Tesquet, journaliste de Télérama

Jeudi 15 juillet – 17h30
Petite Salle

Les mouvements de lutte à l’âge adolescent : convergences et divergences

Débat précédé de la projection du film Secundas

Militer à l’âge adolescent ce n’est pas toujours la première des préoccupations. Cependant des mouvements de lutte existent, quand on est concerné directement par sa situation administrative comme les mineur·e·s étranger·e·s isolé·e·s ou par ses conditions d’études au lycée avec Parcoursup. Des préoccupations moins quotidiennes mais non moins urgentes comme le réchauffement climatique mobilisent également une partie de la jeunesse. Quels sont les points communs et les divergences de ces différentes luttes ? Quels ponts peuvent se faire ? Et quelles limites subsistent ?

Avec :
Des représentant·e·s  de différents collectifs : Mouvement National Lycéen, Youth for Climate, Collectif Autonomie (sous réserve)

Samedi 17 juillet – 17h00
Petite Salle