Jérôme Scemla


Après avoir écrit et réalisé deux films courts Citizen Cam en 1999 et La Berlue, Jérôme Scemla écrit et réalise en 2004 un premier film documentaire , Pixelroom, puis un deuxième en 2005, Océanautes. Le film reçoit le premier prix du festival Paris Science 2005, le prix de la meilleure réalisation au festival Jules Verne Aventures 2006 au Grand Rex, et le prix Roberval en Janvier 2007.

 

En 2006, Jérôme Scemla écrit et réalise un court-métrage documentaire Les Astrobiologistes. En 2007, il écrit et réalise un autre documentaire 75.

 

En 2008 et 2009, Jérôme Scemla coécrit et coréalise avec Charles-Antoine de Rouvre quatre films : Bienvenue dans le Nanomonde. La série, diffusée en 2010, reçoit le prix de l’enquête scientifique au festival Scoop d’Angers, le Dragon d’Argent au CISEP (festival du film scientifique de Shenzen en Chine), le Bayer Prize au Festival du Film Scientifique de Bangkok, le prix Roberval, et d’autres récompenses.

 

En 2010, il coécrit et coréalise pour France 3 deux films : Un monde fétiche et Un serpent sous la mer, puis 24H/24 7J/7 pour Planète+.

 

En 2011, Jérôme Scemla coécrit et coréalise toujours pour Planète+, une collection de cinq films Il était une fois le train, ainsi qu’un film en relief 3D pour Arte : La France entre ciel et mer.

 

En 2012, il coécrit et coréalise Le projet serpent et Homotouristicus, tous les deux diffusés en 2013.

 

En 2013 et 2014, il réalise plusieurs sujets courts pour la collection À qui est la France, puis coécrit et coréalise jusqu’en 2015 une série documentaire de trois films, Biologie 2.0.

 

Film projeté au festival

Citizen Cam