Vers l’accessibilité, du nouveau dans la programmation


Place à la programmation jeune public, où deux journées seront consacrées aux courts-métrages : le mercredi 12 juillet et jeudi 13 à 10h. La première séance, sans paroles, abordera le thème des animaux et de la nature. Au sommaire, Mobile / Le vélo de l’éléphant / Perché / Pik,Pik, Pik et la présentation du Choix du Jury des enfants de l’école Parmentier, A sunny day. La seconde séance, traduite en parallèle en langue des signes, présentera de poétiques courts métrages sur l’enfance et l’imaginaire du quotidien, à savoir Cul de bouteille / Compte les moutons / Une autre paire de manche / Maly Cousteau et Tiribi

Depuis 2012, le festival s’attache à améliorer son accessibilité pour les personnes sourdes et malentendantes. Que ce soit avec un comité, qui choisit en amont les films à adapter et débats à interpréter, ou avec une visibilité donnée à la langue des signes tout au long du festival. Un lexique est présenté sous forme de vidéos avant les séances de cinéma. Des affiches trônent proche de la buvette, informant du vocabulaire spécifique à ce pôle. Le site du festival met à disposition des vidéos où une personne interprète en langue des signes la programmation. L’équipe de bénévoles compte dans son rang des personnes sourdes et malentendantes.
Ainsi, le festival Résistances met tout en œuvre pour offrir les meilleures conditions à tous ces festivaliers.