Thématiques 2017

LA MER A MORT - 8 & 9 juillet

Pour certains, la mer est symbole de fécondité et de vie. C’est l’une de nos plus précieuses sources de nourriture. Pourtant, nous nous évertuons à la mettre à mort. En effet, la mondialisation implique une surenchère permanente dans l’industrialisation et l’exploitation des fonds marins, rivalisant avec des traditions fragiles de pêches qui disparaissent peu à peu. Pour d’autres, la mer est symbole de mort. Cette ultime frontière se fait le tombeau de milliers d’hommes et de femmes venus tenter leur chance à vivre dignement ou à vivre tout simplement au risque de mourir.

LES VISAGES DE LA VIOLENCE - 10 & 11 juillet

La violence visible et immédiate, celle des combats syndicaux qui dérapent, des révoltes en banlieue, des fins de manifestations, produit des images choquantes facilement relayables par les medias. Elle est condamnée durement par les politiques et l’opinion publique. Pourtant, chacune de ces violences se fait l’écho d’une violence sourde et invisible, celle des rapports de domination économique, raciale et sexiste : les plans de licenciements, les rapports de classes, le plafond de verre...

RECONQUETE DES IMAGINAIRES - 12 & 13 juillet

La société de consommation nous attrape par l’imaginaire pour mieux nous tenir en laisse. Nos désirs sont de consommation, nos rêves formatés au capitalisme. La publicité et la télévision vident nos cerveaux d’autres mondes possibles. Maintenant que la démocratie représentative ne nous protège plus des sirènes de l’extrême droite, le célèbre slogan « l’imagination au pouvoir » est plus que jamais d’actualité. Au travers des processus d’éducation populaire, il s’agit, individuellement et collectivement, d’affirmer sa dignité, de s’auto-éduquer, de prendre conscience des rapports sociaux et de construire une force collective, apte à imaginer et à agir pour la transformation sociale.

HABITAT SUBI, HABITAT CHOISI - 14 & 15 juillet

Le logement est un droit fondamental. En France, depuis plus de 20 ans, la loi désigne l’État comme le garant de ce droit. Pourtant, l’INSEE estime que le nombre de mal-logés et de sans abris oscille autour de 3 millions de personnes. Cette situation s’explique par l’insuffisance et l’inadaptation des constructions depuis plus de 30 ans en particulier celles des logements sociaux et par l’envolée des prix de l’immobilier. C’est dans ce contexte qu’une partie de la population s’organise pour choisir ses conditions de logement : choisir où on a envie de vivre, dans quelles conditions, recréer du lien social, ne plus subir !

ZOOM ALGERIE - tous les jours à 18h

C’est au coeur de la « guerre de libération » que le cinéma algérien a fait ses débuts. Malgré de faibles échos dans les programmations occidentales, il recèle des oeuvres de grande qualité. L’Algérie est le seul pays africain à avoir reçu une Palme d’or au festival de Cannes. Nous présenterons une programmation de films qui allie les films historiques de ce pays et des films plus récents. En effet, quinze ans après la fin de la décennie noire, de jeunes cinéastes algériens se battent pour faire renaître le cinéma dans leur pays.