Quelle place pour les Français issus de l’immigration post-coloniale ?

 

Lundi 11 juillet à 17h30 – Débat : Quelle place pour les Français issus de l’immigration post-coloniale ?

 

Jamal El Arch, coordinateur général d’ESMA (Échanges Savoirs - Mémoire Active), sociologue et réalisateur
Salah Amokrane, coordinateur général du Tactikollectif, membre du mouvement politique des Motivé-e-s et Toulouse en marche
Sabria Boualaga, élue à la Mairie de Montpellier, nommée adjointe au maire en charge d’un quartier de 45 000 habitants et conseillère à la Métropole.

Dans les années 60-70, les habitants des anciennes colonies françaises d’Afrique sont venus comme ouvriers dans la Métropole. Premier creuset d’une immigration de culture musulmane qui après 3-4 générations fait toujours figure d’ennemi intérieur. Relégué dans un espace précis du territoire, les habitants des banlieues "poseraient problème" et ne "s’intégreraient pas".

Mais quel place a t-on donné à cette population ? Inégalité des droits, contrôle sécuritaire systématique et ghettoïsation sont le quotidien en banlieue.

Quel espace symbolique donnent-on à ces français issue de l’immigration ? Quel représentation politique est possible ?

À travers des témoignages d’expériences politiques concrets, nous essaierons d’analyser comment et pourquoi la République française une et indivisible ne semble pas vouloir intégrer les petits-enfants issues de ces anciennes colonies.