Lorris Coulon

2005, sur la côte soudanaise. Un pêcheur nomade n’attrape presque plus rien, son fils erre dans la mangrove, affamé. Depuis cette rencontre, il a cherché sa voie dans le cinéma en réalisant des documentaires amateurs puis en intégrant l’ESAV (École Supérieure Audiovisuelle de Toulouse). Au moment d’écrire son premier scénario de fiction, ce souvenir est revenu brutalement. Il voulait savoir ce qu’il ferait à la place de l’enfant. Subir, fuir ou combattre la fatalité d’un monde qui ne lui laisse plus de place ?