Jacques Cotta

En 1982, après avoir passé un 3ème cycle de mathématiques portant sur la « topologie algébrique » et après avoir enseigné durant plus de 7 ans, Jacques Cotta change de voie et fait ses premières armes de journaliste à Radio-France où il collabore pendant 2 ans avant d’opter pour la télévision.

A TF1, il participe à la réalisation d’enquêtes, de magazines et de reportages auprès de Michel Polac pour l’émission Droit de réponse.

En 1984, en qualité de free-lance, il s’engage dans la réalisation de magazines pour Antenne 2 et FR3 dont Tu seras CRS mon fils, prix spécial du jury du festival de la Ciotat.

En 1987, il réalise un reportage sur la reprise du casino Rhul pour Le magazine d’Antenne 2, début d’une collaboration sans faille dans le service public, pour Edition Spéciale, pour Place Publique, puis pour Envoyé Spécial magazine auquel il réserve l’exclusivité de son travail, dont notamment :

«  Roumanie : révolution ou manipulation ? », Grand Prix des Télévisions Francophones,1990 ;
« Front National : la nébuleuse », Sept d’Or du meilleur reportage, 1992 ;
« La secte du Mandarom », Grand Prix de la nuit des Yeux d’Or, 1994.
….

En 1997, après un passage à la fiction où il définit les personnages des « Pisteurs » qui reposent sur son expérience de journaliste d’investigation, il propose une nouvelle collection de documentaires à France 2 : Dans le secret de… .
Aujourd’hui forte de plus de 30 films, cette collection comprend notamment
Dans le secret des sectes,
Dans le secret des licenciements,
Dans le secret du crime financier,
Dans le secret du Burn Out,
Dans le secret du parti socialiste,

….
Et dernier en date, Dans le secret de la violence sociale.

Parallèlement, il développe ses enquêtes dans un certain nombre d’ouvrages :
«  Dans le secret des sectes » éditions Flammarion –aout 1992 (en collaboration avec Pascal Martin)
« L’illusion plurielle –pourquoi la gauche n’est plus la gauche » éditions JC Lattès – février 2001 (en collaboration avec Denis Collin)
« 7 millions de travailleurs pauvres » éditions Fayard- septembre 2006
«  Riches et presque décomplexés » éditions Fayard- octobre 2008
« Qui veut la peau des services publics » éditions JC Gawsewitch– janvier 2011

« Un CDD sinon rien  » éditions JC Gawsewitch– Mars 2012
Quand intérêts financiers riment avec précarité des salariés…
«  L’Imposteur » éditions Balland – Février 2014