Édouard Mills-Affif

 

JPEG - 43.3 ko

Maître de conférences à l’Université Paris-Diderot, responsable du Master sur les écritures documentaires et docteur en histoire, cet auteur-réalisateur de films documentaires a à cœur de décortiquer les questions de société.

Sa filmographie est construite autour des thèmes de l’immigration et ont comme leitmotiv la lutte contre l’exclusion.

Déjà en 1997, La Cité des Pieds-Noirs faisait "le voyage à l’intérieur de la ville des Pieds-Noirs, Carnoux-en-Provence". En 2004, il observe le Front national à l’œuvre dans l’ex-bassin minier (Pas-de-Calais), bastion historique de la gauche devenu un terrain de chasse idéal pour l’extrême droite avec le film Au pays des gueules noires. La fabrique du Front national et en 2009, il se plonge dans l’atmosphère haute en couleurs d’une famille judéo-marocaine, installée à Montréal depuis trente ans (Ya Mamma).

En tournage cette année, son film Bassin miné, poursuit le travail commencé avec Au pays des gueules noires. La fabrique du Front national. Edouard Mills-Affif y fait le récit, sur une décennie, d’une méthodique conquête politique.

 

Cet invité participe tout particulièrement à la thématique : Quand le peuple se fâch(is)e