11 juillet 2014

 

Débat : Eloge de la lenteur

Vendredi 11 juillet à 17h30

 

JPEG - 44.3 ko

Le revenu de base, une voie de sortie de crise, un débat organisé en partenariat avec les Zooms Verts

A l’encontre du diktat de la rentabilité du travail, de nombreux économistes, des partis politiques, des mouvement de citoyens, placent aujourd’hui à l’ordre du jour l’instauration d’un revenu versé inconditionnellement à tous et toutes, sans distinction, de la naissance à la mort. Remettre en question le travail à l’heure où le chômage est massif peut sembler fou. Mais c’est en fait la forme salariée du travail, donc l’emploi, qui est visée, et non le travail en général. Car du travail, il y en aura toujours, notamment pour inventer la civilisation qui permettra aux humains de demain de vivre dans de bonnes conditions. Ce qui manque, c’est la monnaie pour payer le travail, ces activités humaines, souvent non rentables mais socialement utiles et respectueuses du vivre-ensemble, qu’elles soient associatives, artistiques, militantes, scientifiques, éducatives... seront encouragées. Ce revenu, cumulable avec tout autre travail, permettrait à chacun de vivre selon ses aspirations. Un changement de société ? Un droit pour tous à trouver son propre rythme ?

Vendredi 11 juillet à 17h30

Les intervenants

Baptiste Mylondo, enseignant en économie et philosophie politique, auteur de Pour un revenu sans condition : Garantir l’accès aux biens et services essentiels

Carole Fabre, formatrice web social et éthique, membre du collectif local pour la création d’un revenu de base.

Frédéric Bosqué : cofondateur du Mouvement français pour un Revenu de Base

Michael Le Sauce, réalisateur d’ "Un revenu pour la vie"

Le modérateur

Philippe Gagnebet, rédacteur en chef de Friture

 

Ce débat s'inscrit dans la thématique : Eloge de la lenteur