Sophie Bredier

Sophie Bredier, née en Corée du Sud et adoptée par une famille française, est réalisatrice de films documentaires et scénariste de fiction. La plupart de ses films, engageant une parole intime, traitent de la filiation et de la perte en partant d’un matériau physique tel le corps ou les lieux. Après des études de lettres classiques à la Sorbonne et quelques expériences de critique, elle se tourne vers le cinéma documentaire en réalisant coup sur coup trois films de nature autobiographique — Nos Traces silencieuses (1998) et Séparées (2000), en collaboration avec Myriam Aziza ; puis, seule, Corps étranger (2004). Elle co-scénarise La Robe du soir, long métrage de fiction de Myriam Aziza.

Se tournant progressivement vers les autres et développant son travail autour de thèmes récurrents comme la mémoire (Elie et Nous), la filiation (Orphelins de la patrie), l’abandon (La Tête de mes parents) ou le statut des femmes (Femmes asiatiques, femmes fantasmes, Maternité secrète), elle signe une série de films diffusés tant à la télévision (Arte, France Télévision) que sélectionnés dans des festivals internationaux (Le Cinéma du Réel, le FID, Dok Leipzig, Pusan, San Francisco, FIPA…). Parallèlement, elle encadre régulièrement des ateliers documentaires dans diverses structures (Fémis, Normandie Images, Mellionnec) ; elle est en charge depuis 2017 de l’Atelier documentaire en Master à « Université de Paris 7-Diderot.”