17ème édition du festival de films Résistances

Pour ce festival de début d’été au pied des Pyrénées, le collectif a sélectionné pour vous une centaine de films et documentaires rares, émouvants, percutants et saisissants autour de quatre thèmes : Roms, les parias, Le cri des arbres, L’exercice du pouvoir, 7 milliards, et alors ? et un zoom géographique : le Chili.
Ce festival s’est donné comme objectif de promouvoir un cinéma rarement diffusé sur les écrans, pour créer un salutaire étonnement, faire connaître d’autres regards et d’autres cinéastes que ceux du prêt-à-penser habituel.
Avec 4 thèmes, un zoom géographique, des avants premières, un programme spécial jeune, des invités, des concerts, des expos et des débats, Résistances vous promet 9 jours de rencontres et de découvertes autour du 7ème art.
  • Le kinodok à la recherche de ses derniers participants

    Le Kinodok est accessible aux personnes sourdes et malentendantes, inscrivez-vous vite !
  • Le programme est arrivé !

    Le programme détaillé du festival 2017 est enfin disponible. Vous pouvez accéder au détail jour par jour, actualisé, par ici ou télécharger la plaquette en pdf. Téléchargez le programme horaire en pdf
  • Nous trois ou rien de Kheiron

    Dans le cadre du festival Résistances, et du partenariat avec la MJC Pamiers, le jury des ados a sélectionné le film Nous trois ou rien de Kheiron. Jeune iranien militant pour la démocratie sous le régime du Chah, Hibat est envoyé en prison. A sa sortie, la main de fer du Chah a fait place à l’intégrisme religieux de Khomeiny, et il est (...)
  • Habiba Djahnine

    Née en 1968, Habiba Djahnine grandit à Béjaïa, où elle s’implique dès sa jeunesse dans la vie culturelle, militante et associative. Aujourd’hui poétesse, écrivaine, documentariste, programmatrice de films, pédagogue, elle semble construire ses actions en harmonie avec l’évolution de sa pensée, alliant un esprit pratique, une réflexion méthodique et une (...)
  • Merzak Allouache

    Né à Alger en 1944, le réalisateur Merzak Allouache a assisté à l’évolution de son pays, qu’il représente dans ses films. Sa renommée internationale s’établit après son premier long métrage Omar Gatlato, sorti en 1977. Il reçoit par la suite de nombreuses distinctions et reconnaissances internationales pour ses films, que ce soit à Cannes, à Chicago ou (...)
Voir toute l'actualité du festival